Lebe wohl meine Stimme

Le Phonogramm Archiv de Berlin rassemble 16000 rouleaux de cire datant de la première époque d’enregistrement des musiques du monde.
Suivant l’initiative du psychologue Carl Stumpf, le Berliner Phonogramm Archiv fut établi en 1900 pour étendre les recherches psychoacoustiques sur les musiques extra-européennes. Pendant plus de 30 ans, chacune des expéditions partant de l’Allemagne pour des enquêtes scientifiques, commerciales ou diplomatiques devait s’équiper d’un phonographe et ses rouleaux de cire afin de recueillir (et sauver) les manifestations sonores de mondes en train de disparaître. Sous la direction de Erich M. von Hornbostel, une petite équipe de chercheur réunissait et analysait les rouleaux arrivant à Berlin. Leurs travaux représentent les fondements de l’ethnomusicologie.
L’arrivée des nazis au pouvoir força Hornbostel à émigrer et coupa court à l’activité de l’archive. A la fin de la guerre, la collection de rouleaux tomba entre les mains des russes et sombra dans des archives à Leningrad puis à Berlin Est jusqu’à la chute du mur. C’est seulement depuis les années 1990 que ces documents redeviennent accessibles. Classée héritage culturel du monde par l’UNESCO en 1999, la collection fait l’objet d’une restauration et d’une digitalisation depuis plusieurs années par le Berliner Phonogramm Archiv au sein du musée ethnologique de Berlin.

Extraits du documentaire réalisé avec Avec Marcus Gammel pour la DeutschlandRadioKultur :
- Die chinesischen Schuhe : 4’34"
- Anna Lindner : 2’21"

[http://www.dradio.de/dkultur/sendungen/feature/388257/]

Die chinesischen Schuhe
mp3 - 6.3 Mo
Anna Lindner
mp3 - 3.2 Mo

1998

1999

2000

2003